La Communauté

L’organisation du LabCom

Ellyx est une société coopérative sous statut SCOP fondée en 2013 pour appuyer entreprises, organisations de la société civile, structures publiques, et collectivités territoriales dans la construction et la mise en œuvre, ensemble, de projets d’intérêt général et de démarches de transformation sociale.
Sa vocation est d’intervenir sur les enjeux forts de notre société et d’amener les acteurs institutionnels, politiques et socio-économiques à concevoir des réponses nouvelles et à les appliquer, au travers de projets qui combinent de nouveaux services, modèles économiques ou organisationnels, politiques publiques.

Plus d’information : https://www.ellyx.fr/

La Maison des Sciences de l’Homme et de la Société est une composante de l’Université de Poitiers. Les Sciences Humaines et Sociales représentent le tiers de l’ensemble des forces de recherche de l’Université de Poitiers. La MSHS rassemble une quinzaine de laboratoires de recherche et héberge 3 écoles doctorales. Elle relève du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et est associée au CNRS. Quatre laboratoires de la MSHS sont associés au LabComDESTINS : le CRIEF – Centre de Recherche sur l’Intégration Economique et Financière, Ruralités – Rural URbain Acteurs LIens Territoires Environnement Société,  le CECOJI – Centre d’Etudes et de COopération Juridique Interdisciplinaire et le CEREGE – CEntre de REcherche en GEstion.

Plus d’information : http://mshs.univ-poitiers.fr/

L’un des principes fondateurs du LabCom est la gouvernance partagée qui s’incarne au travers de deux instances :

  • Un Comité de Direction, qui regroupe l’ensemble des co-directeurs et co-directeurs adjoints, le coordinateur, l’assesseur à la recherche et à l’innovation de la MSHS ;
  • Un Comité de Pilotage, qui regroupe les Directeurs d’Ellyx, de la MSHS, de la Direction de la Recherche de l’Université de Poitiers, l’assesseur à la recherche et à l’innovation de la MSHS, et le Vice-Président en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de la Région Nouvelle-Aquitaine;

À ces deux instances de décision et d’orientation stratégique du Labcom, deux instances permettent une ouverture large sur l’écosystème :

  • Un Comité des Partenaires, institutionnels, financiers, bénéficiaires des terrains d’expérimentation (transfert et valorisation)
  • Un Conseil Scientifique composé de 8 à 10 chercheurs (validation scientifique)

Comité de Direction

Les membres

  • Co-directeurs
  • Co-directeurs adjoints
  • Coordinateur
  • Assesseur à la recherche et à l’innovation MSHS

Les missions

Assurer

  • le fonctionnement quotidien du LabCom
  • la mise en oeuvre des décisions du Comité de Pilotage

Comité de Pilotage

Les membres

  • Gérant Ellyx
  • Vice-Président en charge de la Recherche de l’Université de Poitiers
  • Directeur InSHS – CNRS

Consultatifs

  • Co-Directeur LabCom
  • Assesseur à la Recherche et à l’Innovation MSHS
  • Vice-Président en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de la Région Nouvelle-Aquitaine

Les missions

Définir

  • les orientations du LabCom
  • la stratégie du LabCom

Conseil Scientifique

Les membres

  • 8 à 10 chercheurs issus du monde universitaire national et international

Les missions

  • Assurer le suivi des résultats issus du LabCom
  • Émettre des recommandations sur l’orientation scientifique du LabCom

Comité des Partenaires

Les membres

  • Comité de direction
  • Comité de pilotage
  • Responsables équipes de recherche MSHS
  • Partenaires institutionnels
  • Partenaires financiers
  • Représentants des bénéficiaires (terrains d’études)

Les missions

Proposer

  • des modalités de transfert
  • des modalités de valorisation des innovations sociales de rupture

 

Comité de direction

Clara Bourgeois est docteure en sciences politiques. Elle a réalisé une thèse sur l’intersectorialité des politiques de l’emploi et a participé à un projet de recherche européen sur les politiques locales de cohésion sociale en Europe. Par la suite, elle a travaillé dans les réseaux de l’ESS avant de rejoindre la SCOP ELLYX en tant que consultante chercheur. Directrice associée responsable de la R&D au sein de la SCOP Ellyx, elle accompagne les démarches d’innovation sociale tant à travers l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de recherche et développement, qu’à travers la mesure de leur impact social et la définition de leur stratégie. Elle a récemment co-rédigé des papiers sur les dynamiques cross sectorielles et sur la place de la R&D sociale dans les démarches d’innovation sociale. Elle co-dirige le LabCom DESTINS.

Dominique Royoux est docteur en géographie, professeur à l’université de Poitiers et chercheur à RURALITES – Rural URbain Acteurs LIens Territoires Environnement Sociétés. Ses thématiques de recherche portent sur le temps et son rapport à l’espace, la place des petites villes dans l’aménagement des territoires et l’action publique en réseau. Parmi ses dernières publications : « Les politiques publiques locales à l’épreuve des disjonctions temporelles », Multitudes, 2017/4, « Les petites villes, un rôle clé dans la structuration urbaine de la Nouvelle Aquitaine », en collaboration avec Antoine Delmas, chapitre de Nouvelles régions et métropoles, Pascal Chauchefoin (dir.), Presses universitaires de Rennes, 2020 Il co-dirige le LabCom DESTINS. 

Sébastien Palluault est docteur en géographie humaine et diplômé en sciences politiques. Il a notamment travaillé sur les questions de gestion collective de l’eau et les enjeux de développement rural, avant de se consacrer aux questions de médiation territoriale et d’innovation sociale à partir de 2009. Co-fondateur et ancien gérant de la Scop Ellyx, il accompagne les démarches d’innovation sociale et s’est notamment spécialisé sur les pratiques de R&D sociale et de coopération. Il est membre du comité de direction du LabCom.

Liliane Bonnal est professeure des universités en économie et dirige le CRIEF – Centre de recherche sur l’intégration économique et financière. Ses travaux de recherche portent notamment sur l’évaluation des politiques publiques, l’économétrie appliquée, l’économie du travail, l’économie de l’éducation et l’économie de la santé. Parmi ses dernières publications : « Perceptions et comportements d’achat des produits alimentaires locaux », en collaboration avec Marie Ferru et Denis Charles, Economie rurale, 2019/4, « Déterminants du renoncement aux soins des femmes durant leur grossesse », en collaboration avec Lydie Ancelot et Marc-Hubert Depret, Revue française d’économie, 2016/4. Elle est membre du comité de direction du LabCom DESTINS.

Les responsables d’axe

Olivier Palluault est gérant d’Ellyx. Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur en science politique de l’université Paris Panthéon-Assas. Il a fait sa thèse au sein du laboratoire CERSA dans le cadre d’une thèse CNRS-Ministère de la Défense, sur les dynamiques d’institutionnalisation des  politiques de sécurité américaines. Il a également été chercheur invité à l’Université George Washington aux Etats-Unis. Avant de co-fonder Ellyx en 2013, Olivier a travaillé au sein du cabinet de Ségolène Royal à la Région Poitou-Charentes de 2007 à 2012, comme chargé de mission puis chef de cabinet. Il a aussi une expérience en communication institutionnelle et lobbying auprès des parlementaires français. Au sein d’Ellyx, Olivier a développé trois spécialités : la conception d’innovations sociales, la stratégie des organisations socialement innovantes et les problématiques de gouvernance. Olivier est lauréat du réseau Entreprendre Aquitaine et vice-président de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire de Nouvelle-Aquitaine.

Anne-Marie Cretieneau est maîtresse de conférence HDR à l’université de Poitiers et chercheur au CRIEF – Centre de recherche sur l’intégration économique et financière. Ses thématiques de recherche portent notamment sur le développement durable, la responsabilité sociétale des organisations (RSO), l’économie verte, l’économie sociale et solidaire et la transition dans les économies d’Europe centrale.Elle a co-dirigé avec Blandine Laperche et Dimitri Uzunidis, Développement durable : pour une nouvelle économie, P.Lang éditeur, 2011.

Meri Réale est diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Rennes, spécialisée en sociologie politique et études européennes. Après avoir commencé son parcours professionnel dans l’accompagnement des organisations à l’innovation et l’aide à la décision (études socio-économiques, veille), elle se dirige vers l’innovation sociale en tant que consultante indépendante puis en rejoignant Ellyx en 2015, en tant que directrice associée, puis gérante entre 2017 et 2020. Familière des politiques et des pratiques de recherche, de R&D et d’innovation en France et à l’international, elle développe une expertise sur la valorisation des travaux de recherche en sciences humaines et sociales (SHS) pour l’innovation sociale, ce qui l’amène à travailler auprès de plusieurs Universités, SATT et organismes de valorisation de la recherche. Elle a coordonné au sein d’Ellyx la rédaction d’un livre blanc sur les liens entre recherche et société par les SHS. Elle accompagne plus particulièrement les organisations et les porteurs de projets dans leur stratégie d’innovation et la réalisation de leur projet.

Marie Ferru est docteure en économie et Professeure des Universités au département de Géographie de l’Université de Poitiers. Elle est membre du laboratoire RURALITES et travaille principalement sur la problématique entreprises-territoires. Ses recherches, initialement centrées sur la géographie de l’innovation et le développement territorial, portent également sur le développement durable, les circuits courts et l’innovation sociale. L’ensemble de ses travaux s’appuie sur une méthodologie commune originale consistant à combiner matériaux quantitatif et qualitatif (ie. méthode mixte). Parmi ses dernières publications : « Ron Boschma. L’apport de la géographie à la compréhension des mécanismes d’innovation collective », en collaboration avec Rachel Levy, chapitre IX de Les grands auteurs en management de l’innovation et de la créativité, Patrick Cohendet et al. (dir.), EMS éditions, 2016 et « Les circuits courts. Un modèle soutenable fondé sur les proximités? », en collaboration avec Ornella Boutry, chapitre de Alimentation et proximités. Jeux d’acteurs et territoires, Juliette Rouchier et al. (dir.), Educagri éditions, 2016. 

Sébastien Palluault est docteur en géographie humaine et diplômé en sciences politiques. Il a notamment travaillé sur les questions de gestion collective de l’eau et les enjeux de développement rural, avant de se consacrer aux questions de médiation territoriale et d’innovation sociale à partir de 2009. Co-fondateur et ancien gérant de la Scop Ellyx, il accompagne les démarches d’innovation sociale et s’est notamment spécialisé sur les pratiques de R&D sociale et de coopération. Il est membre du comité de direction du LabCom.

Marie-Eugénie Laporte-Legeais est professeure des universités en droit privé à la Faculté de Droit et des Sciences Sociales de Poitiers et chercheur au CECOJI – Centre d’études et de coopération juridique interdisciplinaire. Ses thèmes de recherche portent notamment sur la propriété littéraire et artistique, la propriété industrielle, la propriété de l’innovation, la valorisation de la recherche, les droits francophones et l’articulation droit et langues. Parmi ses publications, elle a co-dirigé, avec Marie Cornu, Langues et procès, LGDJ, 2015 et « Droits intellectuels et traduction juridique », in Colloque traduction du droit, droit de la traduction, Dalloz, 2011.

Florence Cherigny est maîtresse de conférences HDR à la Faculté de Droit et des Sciences Sociales de Poitiers et chercheur au CECOJI – Centre d’études et de coopération juridique interdisciplinaire. Ses thèmes de recherche portent notamment sur la régulation des techniques de l’information et de la communication, le droit de la concurrence, de la communication et des nouvelles technologies, l’éthique et le droit.Parmi ses publications, elle a co-dirigé, avec Alexandre Zollinger,Les objets connectés, LGDJ, 2018.

Jérémy Brémaud est diplômé en management public et en économie. Il a travaillé dans l’accompagnement à la création et la reprise d’entreprise, avant d’intégrer France Active, sur le pôle d’accompagnement et de financement des projets d’économie sociale et solidaire. Il a par la suite pris la direction d’ATIS, pour travailler sur l’émergence et le développement d’innovations sociales ; avant de co-fondé Ellyx. Formé à la mesure d’impact social, Jérémy est directeur associé d’Ellyx, en charge du développement de la SCOP. Il accompagne plus particulièrement les acteurs s’engageant dans l’innovation sociale dans la formalisation de leur stratégie d’innovation, la modélisation économique et financière de leur projet, la mobilisation des parties prenantes, ainsi que dans l’évaluation des impacts sociaux, sociétaux et économiques générés par ces initiatives.

Charlotte Baille est maîtresse de conférences à l’Institut d’administration des entreprises de l’Université de Poitiers (IAE) et chercheur au CEREGE – Centre de recherche en gestion. Docteur en sciences de gestion, elle a défendu sa thèse en 2016 « Un retour aux fondamentaux : contrôle de gestion-cohérence. Le cas d’un groupe de concessions automobiles ». Parmi ses dernières publications, « Le tableau de bord, un reflet du besoin de transversalité des PME », en collaboration avec Katia Dangereux, chapitre de Comptabilités et société, Philippe Chapellier et al.(dir), EMS éditions 2018.

Anass Mawadia est maître de conférences à l’Institut d’administration des entreprises de l’Université de Poitiers (IAE) et chercheur au CEREGE – Centre de recherche en gestion. Chef de projet informatique dans des multinationales pendant une dizaine d’années, Anass, docteur en sciences de gestion, a défendu sa thèse en 2018 « Appropriation d’un ERP (logiciel de planification des ressources de l’entreprise) dans un groupe de petites filiales : vers une stratégie de bricolage? ».

Gilles Caire est maitre de conférences HDR à l’univiersité de Poitiers et chercheur au CRIEF – Centre de recherche sur l’intégration économique et financière. Ses thèmes de recherche portent notamment sur l’économie sociale et solidaire, l’économie du tourisme, la protection sociale et les banques coopératives. Parmi ses dernières publications, « Noter humainement les entreprises : une proposition d’indice de développement humain des entreprises (IDHE) » en collaboration avec Sophie Nivoix, Management et Avenir, 2019/8 et « Vers une culture juridique mondiale de l’entreprise d’ESS? Une approche comparative internationale des législations ESS », en collaboration avec Willy Tadjudje, RECMA, 2019/3.

Le Conseil Scientifique

 

Sophie BOUTILLIER (CLERSE Lille)
Patrick COHENDET (HEC Montréal)
Marie CORNU (ENS Paris)
Michel GROSSETTI (LISST Toulouse)
Pierre-Emmanuel MOYSE (McGILL Montréal)

Bernard PECQUEUR (PACTE Grenoble)
Benoit PREVOST (ART-DEV Montpellier)
Nadine RICHEZ-BATTESTI (LEST Marseille)
Damien ROUSSELIERE (SMART LERECO Agers, CRISES Montréal)

Les partenaires